Le cd-rom LES FOURMIS n'est pas un travail laborantin de recherche (sorte de catalogue édité d'expériences menées en vivarium où les insectes -en situations artificielles- seraient maintenus sous contraintes), non... Le cd-rom LES FOURMIS expose des observations de terrains (exclusivement de terrains). Pour les insectes contemporains, toutes les images ont été réalisées en extérieur, en milieu naturel. Pour les inclusions rares de l'ambre, les images sont faites à partir de fossiles exceptionnels.

      Le cd-rom LES FOURMIS ouvre son champ de découverte et ses images comme un "véritable couteau suisse". Les sujets exposés -complémentaires-, (relatifs aux fossiles de l'ambre et aux espèces homologues actuelles), sont comme des outils pour ceux qui souhaitent construire, eux-mêmes, leurs réflexions sur le comportement animal. Par le biais du web les lecteurs peuvent ensuite échanger leurs réflexions pour avancer sur le terrain de l'éthologie.

      Le cd-rom LES FOUMIS est le résultat de longues années d'observation et de réflexions. Là où un livre raconte une "situation fixe " à un moment donné, le cd-rom qui n'est pas figé comme un ouvrage (donc actualisé régulièrement) suggère et reformule les idées au cours des nouvelles découvertes et autres échanges avec les lecteurs.

      Le cd-rom LES FOURMIS est à la base de nombreuses publications papier articles ouvrages, d'expositions dans les musées d'Histoire Naurelle et également à l'orgine de plusieurs articles web (1 2 3, etc...). Le cd-rom Les Fourmis invite l'internaute à examiner certaines situations photographiées qui demandent une interprétation...

      Le cd-rom LES FOURMIS est un outil, un véritable "couteau suisse" utile à tous les passionnés du vivant et autres acteurs des sciences de la Terre. Le cd-rom les fourmis est une documentation idéale pour apprendre la science et préparer des dossiers, les TPE (travaux personnels encadrés) scolaires par exemple. Le cd rom Les Fourmis est d'avantage qu'un recueil d'exposés plus ou moins complets enregistrés au format numérique. Le cd-rom est aussi un espace de ressources et d'échanges, une interface fonctionnelle de travail pour ceux qui participent aux observations de terrain dans les paysages du Morvan. Un exemple ici avec l'étude de l'idiosyncrasie myrmécéenne.












Le cd-rom : LES FOURMIS





Le Cd-rom LES FOURMIS est publié par Eric GEIRNAERT, vainqueur du concours
scientifique : "Le mystère de la Chambre Jaune", (Jorge Wagensberg & C. Roberto F.
Brandao & Cesare Baroni Urbani / magazine LA RECHERCHE, Juin 1996 - Mai 1997)
consacré au décryptage taphonomique du comportement antique des fourmis de l'ambre.





"Pendant qu'une fourmi rampait à l'ombre de l'arbre de Phaéton, une goutte de sève se
referma sur l'animal gracile. Méprisable tant qu'elle était encore en vie, elle s'est
transformée en objet précieux de par la nature de sa tombe
". Martial (38-102).
 

 
L'ambre ne fait pas seulement rêver les poètes et les photographes par la beauté de ses nuances lumineuses... Les scientifiques courtisent
volontiers la pierre de résine car elle possède le don naturel d'emprisonner, pour des millions d'années, les animalcules antiques en
leur conservant leur aspect primitif dans un souci du détail nul part ailleurs égalé... L'ambre est la matière idéale pour
étudier de plus près, l'histoire extraordinaire des fourmis (morphologies et comportements)...














Résolument artistiques et très pédagogiques les infographies (intégrées au cd-rom) faites pour présenter les fossiles célèbres de
l'ambre (comme Sphecomyrma freyi) ont été réalisées à proximité d'un public passionné pendant le magnifique salon
Fossilium de Villeneuve d'Ascq, puis, ont été constamment révisées lors des animations ultérieures.





Aucune publication à ce jour n'a encore présenté de façon exhaustive
l'histoire paléontologique des fourmis. Ce groupe animal est
pourtant le plus vaste représenté sur Terre...
Une publication exclusive sur l'origine des fourmis



Le cd-rom : LES FOURMIS est né sous l'impulsion chaleureuse des
visiteurs nombreux et enthousiastes qui ont examiné les inclusions
fossiles de l'ambre 2004-2005 présentées lors de l'exposition
temporaire du Musée d'Histoire Naturelle du Mans...
Une belle exposition qui présentait
les fourmis antiques.



L'ambre nous prouve que
l'histoire des fourmis
est veille de 100 M.A. !




 
Présentation : Avancer Pause Les fourmis de l'ambre...
(Eric GEIRNAERT)
Dans certains pays équatoriaux les fourmis représentent 90% de la biomasse; on estime qu'elles forment, à elles seules, quelques 15% de la masse animale terrestre ! Un insecte sur cent vivant actuellement est une fourmi. Le poids cumulé des fourmis vivant sur terre est identique au poids de l'humanité !

Que savez-vous vraiment de l'univers des fourmis ?
Souvent citées comme exemple d'organisation et de coopération, les fourmis ont eu une évolution mouvementée, heureusement inscrite dans le temps par l'ambre. Nées parmi les dinosaures, puis, fossilisées dans cette résine de pin limpide, les plus anciennes fourmis auraient 100 millions d'années !
Eric Geirnaert, dans ce cd cd-rom documenté par ses découvertes de plus de vingt ans de recherches, dépeint les perspectives merveilleuses de l'histoire du peuple le plus largement répandu sur terre.

Le cd-rom : Les fourmis offre de "fourmillants" articles richement illustrés. Les histoires paléontologiques sont accompagnées des découvertes actuelles parmi les plus surprenantes. Le cd-rom : Les fourmis vous fera ainsi vivre de nombreuses histoires passionnantes, étranges et insolites !






      A coté des recherches scientifiques consacrées aux examens des fossiles de l'ambre, l'auteur prospecte les forêts à la recherche des sociétés myrmécéennes. En vignette, ci-dessus, parmi les tertres (parfois énormes et inquiétants), on aperçoit, suspendue à une branche, une jeune fourmi jaune (à la naissance, la pigmentation est inachevée); et, plus bas, le transport en urgence de la fourmi blanche (fourmi non encore pigmentée) par une ouvrière adulte...

      Les notions éthologiques, conservées parfois dans les pierres d'ambre, ne peuvent être appréhendées que par la connaissance préalable des comportements des espèces contemporaines. Pour comprendre les fourmis de l'ambre il est impératif d'étudier les spécimens sur le terrain...













Image rare, les dix flèches de l'image, ci-dessus, montrent le transport en tandem (déménagement en urgence) des fourmis !
Passez la souris sur la piste des fourmis pour voir le détail du transport des individus.




      Le transport en tandem formidable d'efficacité chez les fourmis est un comportement altruiste de protection et de défense de la communauté lors d'une migration qui se réalise lorsque les conditions de vie au nid deviennent insupportables. La pression extérieure peut être causée pas des intempéries soudaines ou la présence subites d'espèces concurrentes ou prédatrices. Lorsque les conditions l'exigent, la recruteuse (la fourmi la plus âgée) soulève alors la recrutée -jeune fourmi de l'année- par les mandibules laquelle est figée, recroquevillée dans une position caractéristique de moindre encombrement. Plusieurs auteurs -ne parvenant pas à photographier la scène en milieu naturel tant les fourmis bougent vite- ont proposé des dessins dans leurs ouvrages spécialisés. Dans le Parc du Morvan, des confrères m'ont avoué avoir essayé de prendre en image la scène sans succès. Photographier le transport des individus juvéniles en pleine nature nécessite abnégation et insensibilité aux morsures! Lors d'un déménagement en urgence, les fourmis des bois qu'elles soient du Morvan ou d'ailleurs, n'apprécient pas tellement la présence importune d'un photographe aussi discret soit-il...

      Photographier le transport en tandem des fourmis en pleine nature est un exploit technique et physique. Que dire alors de la prise d'image du même comportement extrait du registre des fossiles? FOSSILE UNIQUE, (présenté dès 1996 à la communauté des spécialistes sans audience) voici le premier transport en tandem observé dans le registre des fossiles de l'ambre. Le fossile (invention, publication Eric Geirnaert 2002) EST tout à fait exceptionnel ! Les positions des insectes dans la résine indurée sont parfaitement conservées ! Sur cette image, le dessin sur fond blanc est un exemple actuel de transport en tandem chez la fourmi Leptothorax unifasciatus, d'après Lane, 1977. Le dessin encadré, est réalisé par Forel). Le fossile d'ambre est présenté ici.





      Scène difficile à photographier en pleine nature...

      Ci dessous, deux ouvrières réalisent une trophallaxie. Chez tous les insectes sociaux, le léchage, le toilettage, entre les individus crée une liaison communautaire forte. Le message que véhicule une nourriture prédigérée et surtout imprégnée de substances hormonales donne une cohésion réelle au groupe, une cohésion qui distingue entre elles les colonies d'une même espèce.
Le nourrissage par trophallaxie chez les fourmis impose aux individus de se rencontrer. Photographier ce comportement sur des fourmis en pleine nature est un plaisir. Et, photographier la même scène extraite du registre des fossiles est plus qu'un émerveillement ! Dans cet ambre ukrainien, 35 M.A., deux fourmis sont restées en trophallaxie, figées sous une coulée mortelle de résine. Découverte, publication Eric Geirnaert 2002.









      Autre scène unique, difficile à photographier en pleine nature...

      Ci dessous, sept ouvrières de fourmis rouges participent à la naissance d'une reine (en dégageant la pupe ou cocon). Les jeunes reines sont reconnaissables à leurs ailes encore fragiles... Examiner en pleine nature, sans le moindre artifice, dans le biotope naturel, la naissance d'une reine aidée par les ouvrières du couvain est un moment privilégié.





      C'est en examinant la vie intime des fourmis contemporaines que l'on reconnaît les comportements parfois réstés figés dans les fossiles d'ambre... L'étude des fourmis antiques de l'ambre est inséparable de l'exercice de terrain qui consiste à analyser les comportements et les attitudes qui en découlent. Aucune publication à ce jour n'est consacrée aux fourmis de l'ambre. Surtout celles, très rares, dont les positions statufiées (exceptionnellement préservées sans altération par le mouvement de la résine antique fluide) sont restées significatives l'écrin fossile. Ce cd-rom -Les Fourmis- (édition exclusive, initialement destiné à la presse) est un travail unique de très, très longue haleine...




L'étude des fourmis contemporaines
-en pleine nature- dans les hautes terres du Morvan...





      Refusant le nettoyage des prairies selon les méthodes locales qui consiste à araser toutes les surfaces au tracteur pour tayloriser les surfaces qui produisent l'herbe à vaches, j'ai imaginé une intervention manuelle -au ciseau de table !- pour dégager les tertres. L'idée est d'intervenir le moins possible sur le terrain des fourmis (17.500 m2). Le développement des végétaux est contrôlé manuellement sans aucun appareil mécanique pour offrir un terrain optimal d'étude permettant de suivre le développement pluriannuel des fourmilières organisées en réseaux. Pour étudier les bases de l'éthologie en évitant l'écueil des théories, il faut, je crois, protéger un site entomologique, quitte à s'isoler des voisins qui inquiets, curieux, espions, fouineurs, s'interrogent chaque jour sur les raisons de telles pratiques non rentables. Les observations de transports, (grains de sable ou congénères) ci-dessus, sont vraiment passionnantes ! Il faut développer une vraie intimité avec la fédération myrmécéenne pour suivre et enfin comprendre son activité. Le gros bouillon inextricable des insectes grouillants devient malgré tout intelligible et accessible lorsque l'on prend la peine d'observer les choses à raz du sol.

      L'éthologie : science cependant dangereuse dans le Morvan ! Réaliser des images, allongé chez vous, dans l'herbe, prendre des photographies de prédations (ci dessous à droite), suivre l'essaimage des sociétés et étudier la vie intime des groupes d'insectes indépendamment des horaires et du climat est dangereux surtout par l'intervention des voisins (scruteurs) qui pourtant alertés appellent les secours, vous croyant mort attaqué par les loups légendaires du Morvan... Les seules attaques VRAIES sont celles récurrentes des chiens de chasse, qui, égarés vocifèrent encore comme leurs maîtres "indignés" de voir des personnes allongées dans les hautes herbes...






L'observation des fourmis "in natura" avec des surprises superbes !




      Petite observation de terrain intéressante. Pour éviter les inondations provoquées par les ornières nées aux passages des engins lourds de débardages où l'eau ruissèle sur ces terrains pentus, les fourmis des bois ont trouvé une parade et installent dans ce biotope du Morvan leurs nouveaux tertres d'aiguilles sur des souches d'arbres. Les aiguilles de pins sont hissées (unes à unes) sur les souches d'arbres pour construire des habitats protégés de l'eau !!!





Le suivi des fourmis contemporaines
-en pleine nature- pour comprendre le fossile d'ambre...



      Etudier l'ambre par le biais des fourmis revient à appréhender une biosphère antique (forcément inconnue) où vit déjà l'être ubiquiste, très compétitif, bien adapté à son milieu, qui, actuellement est le mieux représenté sur terre. Rencontrer l'ambre c'est prendre le temps de la réflexion en s'arrêtant durablement devant l'inventaire des spécimens figés dans l'écrin de pierre, lesquels, proclament leurs morphologies particulières dans des scènes d'une réalité parfois troublante.

      Plus que tout autre animal figé dans l'ambre, la fourmi nous expose sa vie. Pour valider les hypothèses, pour ouvrir la pensée critique, pour confronter les constats paléontologiques aux réalités de terrain, (pour éviter la paléontologie théorique dangereusement abstraite), il faut s'imprégner de la réalité entomologique, et, le suivi d'inventaire des espèces et des comportements est, de ce point de vu, fondamental. L'observation circonstanciée des fourmis actuelles qui récoltent, par exemple, des larmes de résine est du plus grand intérêt pour analyser le rapport de proximité qu'entretient l'insecte avec l'arbre au cœur même de la biosphère.

      C'est en rapprochant les fossiles ambrés des études d'inventaires réalisées dans les forêts du Morvan qu'une partie des découvertes -qui ne sont pas toutes basées sur l'actualisme- peuvent être mises en lumière...





      Dans ce fossile de l'ambre, ci contre, les débris de la patte postérieure droite d'un lézard Hemidactyle, (de la peau et les os, sans doute les restes du repas d'un prédateur) sont examinés par des fourmis iridomyrmex? - dolichoderinae. Il est intéressant de rapprocher les fossiles de l'ambre de scènes contemporaines pour discuter les comportements et mieux déchiffrer les lectures taphonomie des fossiles...



Depuis toujours, les fourmis des bois récoltent en pleine nature de la résine...




Les fourmis des bois combinent la résine des arbres à l'acide formique qu'elles sécrètent pour protéger leurs
nids de bactéries et de champignons. Les cocktails médicamenteux ainsi inventés par les fourmis (qui
récoltent réellement des larmes de résine) est du plus grand intérêt pour éviter les écueils humains.


      L'homme subit, là où la fourmi réussit...

      
La contagion par proximité est un risque majeur des communautés eusociales (dites évoluées) qui vivent dans des endroits confinés. L'homme connait trop bien l'écueil du confinement. L'éleveur (qui pratique ses élevages intensifs) éradique régulièrement ses animaux (grippe aviaire par exemple) pour stopper inutilement les épidémies... Ce constat morbide et navrant des massacres démontre qu'une population grouillante maintenue dans un réseau confiné (métro souterrain) risque plus qu'elle ne gagne à partager ses miasmes communautaires... L'homme subit, là où la fourmi réussit... Depuis la nuit de temps, les fourmis des bois installent leurs nids dans des tertres chauds, humides et pleins de matières organiques et affichent une santé insolente en échappant aux épidémies meurtrières... Le toilettage mutuel et le nettoyage obsessionnel du tertre sont-ils l'assainissement qui manque à l'éleveur qui pratique l'éradication dans ses locaux là où un nettoyage "intelligent" serait suffisant ? Faut-il noyer les élevages humains de résine (sécrétions naturellement antimicrobiennes) que les fourmis des bois récoltent pour les ramener dans leurs nids ? La résine végétale fonctionne seulement dans la citée myrmécéenne. La fourmi combine en effet ses propres poisons chimiques (d'attaque et de défense, = l'acide formique, une substance caustique) aux sécrétions de défenses des arbres pour réaliser ses cocktails médicamenteux détonants... Michel Chapuisat, un biologiste évolutionniste à l'Université de Lausanne, en Suisse, a démontré (mars 2017), que la fourmi des bois (Formica paralugubris) peut résister au champignon mortel (Metarhizium brunneum) en mêlant son acide formique à la résine des arbres... Faisant preuve d'humilité, l'homme pourrait-il s'intéresser aux stratégies sanitaires des fourmis des bois qui exploitent les médicaments verts (gratuits et disponibles dans la nature) pour transposer ces solutions viables aux écueils économiques monstrueux humains ?









      Des fourmis malades et/ou déprimées restées sur le tertre reçoivent (image ci-dessous) des larmes de résine collectées par des fourrageuses alertes (ci-dessus) pour leurs propriétés sans doute antiseptiques et anti pathogènes. Les fourmis des bois savent -sans doute- profiter des propriétés naturelles des résines, mais, ce sont les fourmis déprimées qui éprouvent la matière comme cela est montré sur l'image. Prendre de telles photographies en extérieur n'est pas forcément facile. Mais la passion ignore les difficultés ! Preuve est faite, il est possible d'aller chercher la fourmi "malade" en plein cœur de la fourmilièra qui tient et utilise son médicament !




Blessée, perturbée, cette fourmi, dont l'abdomen est étrangement comprimé serait-elle malade ? Difficile de réponde.
Toujours est-il qu'elle porte un intérêt exclusif et soutenu à l'égard de cette larme de résine, dont les propriétés
anti-infectieuses fonctionnent comme un désinfectant général dans la république myrmécéenne...





La fourmi est vraiment inséparable de l'ambre. La fourmi est un acteur si proche de la
résine qu'elle exploite la ressource pour ses propriétés anti-infectieuses.












     Le cd-rom : Les fourmis



Catégorie / URL / Titre / Auteur / Langue / Descriptif

Catégorie : Nature, Paléontologie, Environnement, Images d'art
URL : http://seclin.tourisme2.free.fr/cd_des_fourmis.html
Titre : Les fourmis
Auteur : Eric GEIRNAERT
Langue : Français







Descriptif : Le peuple des fourmis, une photothèque et de nombreux articles actualisés consacrés aux merveilles de ces insectes, est disponible sur cd-rom.



Les photographies publiées sur le cd-rom Les FOURMIS sont d'une qualité professionnelle.
Voici un exemple d'image en haute résolution.



Le cd-rom Les FOURMIS a été réalisé en écho à l'exposition : L'Empreinte du Vivant présentée au Musée Vert Véron de Forbonais, Le Mans (2004 - 2005).

























     C'est son admiration passionnée pour la Nature et son respect du vivant qui a finalement conduit l'auteur vers l'interrogation des fourmis de l'ambre. Avide de l'étude du comportement des insectes dans leur milieu, l'auteur a découvert que la pierre d'ambre restituait parfois (même souvent) les activités et les scènes intimes (comportements) des fourmis antiques... Les fourmis figées dans l'ambre rapportent des comportements fossiles !!! Les fourmis contemporaines vivantes, extraites de leurs biotopes, puis, placées dans des vivariums..., perdent selon lui déjà une part de leur "vraies" attitudes...

     
L'auteur, autodidacte passionné par les insectes, la myrmécologie et la taphonomie (science qui étudie la position mortuaire des animaux dans les sédiments), découvre il y a plus de 20 ans l'ambre, et de cette rencontre avec la pierre fossile, naît une véritable aventure ponctuée de nombreuses découvertes et publications (ouvrages), mais aussi des articles dans des revues de science.


Un livre qui présente
l'ambre et la plus vieille
fourmi du monde !

Cette publication (juin 2002) présente, pour la première fois, les ambres français et...
les inclusions des fourmis les plus anciennes identifiées à ce jour !...



La fourmi Gérontoformica française de l'ambre est l'ancêtre des fourmis.


Le sujet de Gérontoformica, le progénote des fourmis, l'ancêtre unique du groupe myrmécéen
(c'est à dire la toute première fourmi au monde) est présenté au Palais de la Découverte.
Le Palais de la Découverte, exposition temporaire pédagogique et culturelle intitulée
"Les termites et les fourmis - deux sociétés - deux mondes"
Exposition du 12 février 2008 au 31 août 2008.



La phylogénie ambrée des fourmis.





     L'auteur est sans doute l'un des premiers mymécologues à avoir osé écrire que (1998) : "la plus vieille fourmi paléontologique devrait vraisemblablement apparaître dans un ambre français"… Et, en effet, la prévision (de 1998) se révéla exacte !
A ce jour, la plus vieille fourmi identifiée dans le registre fossile (Gerontoformica cretacica) est effectivement française ! Le fossile identifié dans un ambre originaire de Charente-Maritime, daté du Crétacé inférieur, est âgé de 98 M.A.

     Avant cette découverte, nombreux étaient ceux qui affirmaient (reportez vous aux publications) que le progénote des fourmis (l'ancêtre des ancêtres) devait "assurément" apparaître sur le continent américain…

     En paléontologie, il faut parfois avoir du flair, (pour localiser les fossiles), et,... il faut surtout toujours rester prudent. Après les fourmis françaises les fourmis les plus anciennes sont africaines...






 
Martialis heureka, la nouvelle origine des fourmis
Gondwaniennes dans l'ambre crétacé d'Ethiopie.




Cette image ci-dessus n'est surtout pas un fossile mais un dessin réaliste...

      En retrouvant des ambres éthiopiens si précieux contenant les progénotes du groupe le plus largement répandu sur Terre que sont les fourmis, on se demande, si finalement les larmes de résine (des Héliades) ne seraient pas issues de cette histoire légendaire où, adolescent, Phaéton souhaitant montrer au monde qu'il était le fils d'Hélios, le dieu du soleil, quitta son Ethiopie natale pour se rendre aux confins extrêmes de l'Orient, là où le soleil se levait, pour prétendre conduire le char de feu, avec la maladresse que l'on connaît est qui est l'origine de la genèse de l'ambre sur terre...



Autre dessin (ci-dessous) d'une étrange fourmi très réelle de l'ambre crétacé birman
(Ceratomyrmex ellenbergeri) qui ressemble quand même un peu à un tricératops !






     C'est en 1998, que l'auteur intègre la communauté scientifique en gagnant le concours scientifique du magazine "La Recherche" dont le sujet était de réaliser un commentaire averti sur une pièce d'ambre, datée de 40 M.A. Le fossile d'ambre qui contenait les 88 fourmis, (confer l'image ci-dessous), a été présenté au Premier Congrès Mondial des Inclusions de l'Ambre à Vitoria-Gasteiz, (Pays Basque Espagnol) en octobre 1998.


Ce fossile a voyagé à bord de Discovery !



     La semaine suivant le congrès, le fossile, devenu célèbre par l'interprétation de l'auteur, a effectué à bord de la navette Discovery, un vol spatial de 22 jours dans la poche de M. Pedro Duque, premier astronaute espagnol, qui souhait emporter cet objet devenu un fétiche !


     Cette histoire étrange où les fourmis sont les acteurs de l'impossible est à l'origine d'une passion ascendante durant laquelle l'auteur a échangé ses découvertes relatives aux comportements des insectes avec une communauté hétéroclite de spécialistes enthousiastes qui lui ouvrait ses portes.

L'auteur examine un
fossile...
Eric GEIRNAERT
observe un fossile
     Les fourmis passionnent l'auteur au point qu'il invente désormais une technique de prise de vues photographiques, unique, permettant de révéler l'invisible des insectes antiques qui "vivent encore parmi nous".
L'auteur se passionne pour le comportement et les fossiles étranges. Il se surprend à observer la vie intime des fourmis de l'ambre comme on le voit parfois dans la nature...

     Son travail est reconnu par les plus grands spécialistes de l'image et le magazine "Le Photographe" publie, en Septembre 2001, un dossier complet sur sa technique. Son invention pour photographier les fourmis de l'ambre sera ensuite présentée en mars 2003 dans le magazine professionnel de l'image canadien : "Photo Sélection".

     La réalisation du cd-rom : Les fourmis a nécessité l'observation par l'auteur de plus d'un million de fossiles d'ambre et de copal durant vingt ans de travail ! Aucune publication à ce jour n'a présenté de façon exhaustive l'histoire paléontologique des fourmis. Ce groupe animal est pourtant le plus vaste représenté sur Terre...

     Le cd-rom : Les fourmis qui accompagnera une publication papier offre de riches articles et des présentations graphiques très nombreuses.
Si vous aimez les belles photographies vous n'aurez que l'embarras du choix ! Bien évidemment tous les lecteurs ne sont pas des passionnés de fourmis (des myrmécologues), aussi, c'est dans la partie Ant-ici-passion du Cd-rom que vous devriez trouver les idées récentes qui permettent d'appréhender le monde d'une autre façon.

     Volontairement les menus du cd-rom : Les fourmis ne sont pas textuels mais, graphiques. L'auteur a souhaité que le "chaland" puisse jouer et découvrir les menus (presque cachés). Une grosse tête de fourmi, une petite bestiole, ou, une chose qui apparaît et c'est alors, sans doute, un nouvel accès à un dossier étrange !









L'auteur a réalisé de nombreux travaux consacré aux fourmis dans l'ambre...








L'auteur a réalisé de nombreux articles relatifs à ses découvertes de fourmis dans l'ambre...
Prisonniers de l'ambre, par exemple, en février 2005, a été publié à 370.000 exemplaires !

Quelques articles relatifs aux fourmis....











Parmi les dossiers exclusifs du cd-rom LES FOUMIS, outre les publications, voici
ci-dessous la première extraction complète d'une fourmi balte de l'ambre...
L'inclusion fossile a été extraite par dissolution chimique...






L'auteur dédicace l'une de ses publications...


     Depuis 2002 les photographies de fourmis de l'auteur sont exploitées dans de nombreuses manifestations culturelles (dont la plus médiatique est l'exposition : L'Empreinte du Vivant 2004 - 2005) présentée au musée d'histoire naturelle du Mans.

 

Les photographies
de fourmis de l'auteur...





L'interrogation de la nature par le biais des fourmis offre des champs d'investigations nombreux; l'auteur dédicace l'une de ses publications relatives aux fourmis...







Tôt le matin, les fourmis
ne bougent pas...
Elles cherchent le soleil ...



          Tôt le matin, parfois, les fourmis ne "bougent pas".



          Prostrées au soleil sur l'énorme dôme d'aiguilles, elles se réchauffent. C'est l'heure idéale pour réaliser les belles photographies.

          Tout est calme et paisible, nous sommes en lisère de la grande forêt de pins. Je les retrouve pour la nième fois.
"Aux heures requises, toute la bonne saison, il m'est loisible de les interroger, de les suivre dans leurs travaux, tantôt l'une, tantôt l'autre, suivant les chances de la Journée. Ce que je n'ai pas bien vu la veille, je peux le voir le lendemain en de meilleures conditions, et les jours d'après à souhait, jusqu'à ce que le fait étudié se dévoile en pleine clarté".

          Le grand naturaliste J.H. Fabre m'a ouvert la passion à étudier l'existence de ces insectes.
Elles demeurent immobiles, tellement immobiles, qu'on dirait qu'elles sont capables de retenir leur souffle. On dirait même qu'elles observent le naturaliste qui se cache derrière l'étrange appareil photographique monté sur pied.

          Aux lents mouvements de rotations de leurs antennes, je perçois qu'elles hument l'air à la recherche de "la chose" importante. Calmes, elles pensent, réfléchissent et surveillent. Isolées dans ce décor inondé d'aiguilles de pins, mais, toutes synchronisées, elles constituent une troupe flegmatique, et même, assez insignifiante.

          Mais, qu'un bouleversement imperceptible survienne aux alentours du dôme, et, voilà tout de suite que le désordre s'installe. Pareille à une armée de petits soldats, la cohorte des fourmis répond, sans hésitation, à la nouvelle directive !
Disposées dans les derniers étages et aux ouvertures des galeries dans la coupole d'aiguilles, les fourmis se tournent dans toutes les directions d'une façon que l'on croit arbitraire. Immobilisées parfois dans leur course diligente lorsqu'elles rencontrent un congénère, elles dialoguent par le message des odeurs et des contacts physiques.

          Par milliers, maintenant, sous le dôme d'aiguilles, les fourmis sont déjà informées du nouvel équilibre extérieur.

          Des cohortes d'ouvrières sortent alors des galeries tel un liquide sombre qui exsude d'un organe. Les myriades animales semblent venir de l'intérieur même de la Terre! Du lieu où la préhistoire a donné vie à cet être étrange et omniscient! Les fourmis coulent désormais du dôme en un flot croissant comme la lave ruisselle d'un volcan. Le feu vivant et l'irréalité du désordre donnent d'instinct la position que l'observateur doit tenir devant un tel spectacle.

          Ce n'est pas de l'horreur, c'est un respect qui anime le naturaliste qui découvre pour la première fois le mouvement de séisme qui anime les armées des fourmis Rufas.


Voici la biosphère de vie de ces fourmis :

La biosphère de vie des fourmis !




La Componote Hercule se lave !

      Concernant les fourmis actuelles, les photographies de l'auteur sont réalisées sur des spécimens vivants en milieu naturel sans artifice ni trucage pouvant nuire aux espèces. Refusant de prélever des spécimens des biotopes (pour les contraindre sous des expérimentations photographiques dans des terraruims), l'auteur s'impose de respecter l'insecte dans son milieu. Ce travail phptographique en pleine nature est difficile mais passionant.
Ci-dessus, on peut apercevoir, par exemple, une fourmi (Componote Hercule : Camponotus herculeanus) qui se lave !

      Scène unique et prodigieuse, ci-dessous, des guêpes portent leur dévolu sur les ressources alimentaires que constitue une grosse colonie de pucerons (aphidiens). Installées dans le sapin, les fourmis "aphidologues" (qui entretiennent les pucerons pour leur miellat sucré) sont alors impliquées dans une guerre inévitable. Plusieurs ouvrières établies à l'extrémité des aiguilles font virevolter leurs antennes et se jettent dans le vide pour appréhender l'ennemi en plein vol. La scène révèlera des comportements jamais photographiés. La suite est à lire dans le cd-rom...


Des guêpes attaquent
les fourmis pour 
récolter le miellat !





      De nombreuses autres scènes observées en pleine nature (ci- dessous) sont présentées sur le cd-rom. Le cd-rom des fourmis expose au sens large les espèces actuelles et celles de l'ambre; (regroupement et présentation de nombreuses découvertes paléontologiques rares dans plusieurs galeries d'expositions selon un travail photographique d'Art).



Observer la biosphère des fourmis est d'un premier abord assez déconcertant. Le tumulte grouillant des
insectes parait anarchique. Mais, rapidement, on retrouve des comportements très explicites...



  
Observation passionnante en milieu naturel, comment les fourmis appréhendent l'eau, les gouttes
de pluie, l'orage ? Et, le travail des ouvrières continue t-il sous le déluge ?






Publiées dans le livre MORVAN, les vues présentent quelques comportements que l'on peut observer chez
les fourmis. 1 - Le transport de déménagement en tandem des juvéniles. 2 - L'aide donnée à la naissance des reines.
3 - Exploitation en éclats de la résine pour ses propriétés thérapeutiques. 4 - Déblaiement et transport des graviers qui
obstruent l'entrée de la fourmilière. 5 - Comportement d'alerte. 6 - Combat d'une fourmi rouge qui décapite
une fourmi des bois. 7 - Echange alimentaire (trophallaxie). 8 - Comportement de chasse.






      A coté des observations de terrain, la résine fossile (l'ambre) reste un sujet de prédilection pour étudier les fourmis. L'ambre, né de la fossilisation de quelques oléorésines antiques, a piégé depuis plus de cent millions d'années des inclusions organiques, parmi lesquelles, des mouches, des myriades, des fourmis…
Nombreux sont ceux, avisés ou candides, qui racontent que la pierre d'ambre, à coté de son emploie en joaillerie, se trouve limité à quelques spéculations abstraites fondées sur l'observation.

      A l'inverse de nourrir quelques théories stériles, les pierres d'ambres sont examinées dans de nombreux domaines de recherches ! Les concepts validés sur des modèles animaux sont étudiés de façon exhaustive lors de congrès mondiaux très réputés !

      L'une des causes du succès de l'ambre parmi les autres sujets d'études en biologie et paléontologie réside dans la puissance qu'a la matière à restituer le comportement des espèces animales indépendamment des durées géologiques.

      En 1958, tandis que C. Darwin publiait son ouvrage, "L'Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle", le savant, de son propre aveu, convenait que la société d'insectes constituait : "une difficulté particulière, qui d'abord (lui) apparut insurmontable, puis, réellement fatale à (sa) théorie dans son ensemble".

      Aujourd'hui, avec la petite fourmi rouge Wasmannia auropunctata, on découvre que l'insecte peut, à loisir, choisir sa stratégie reproductrice, structurant alors sans problème sa descendance. Les insectes peuvent se cloner ou décider d'opter pour une reproduction sexuée ! Les fourmis sont assurément un modèle incontournable pour qui souhaite comprendre davantage la Nature !

      La pierre d'ambre, d'une richesse inouïe en inclusions d'insectes et de fourmis, raconte les vies antiques des premières fédérations myrmécéennes, offrant, aux croisements des étapes évolutives, la structure des sociétés à un niveau de précision insoupçonné...

      "L'ambre extirpé à la Nature ne se découvre que lentement. La pierre d'ambre alors se mérite, comme si nous avions colloque avec les naturels bien vivants que sont nos maîtres et ancêtres, les fourmis. Tel est le motif qui me fait tenir cette pierre en haute intelligence et renouveler avec elle ce voyage jamais lassé." développe l'auteur en commentant sa première photographie de fourmi, réalisée il y a plus de quinze ans.

      "Expliquer l'origine des fourmis reste l'une des histoire les plus vastes de la biologie. Et, ce cd-rom, qui, évidemment, n'est pas un traité de myrmécologie, ne retrace que l'usage des quelques réflexions qui ont accompagné mes découvertes paléontologiques." !


     L'ambre jaune est né de la résine fossilisée des pins, tombée au sol dans les vastes forêts du monde depuis au moins le Trias (230 Millions d'années).
   
     Transformée en une substance douce, légère et translucide, la matière antique est offerte aux scientifiques pour mener des enquêtes d'une réalité troublante.

Le piège de la résine attrape des fourmis   Le piège de la résine attrape des fourmis

 



Au grès des dossiers, le cd-rom regroupe de belles images. Voici deux exemples :
Le transport en tandem des jeunes fourmis par les ouvrières de l'année. Image.
Le cerveau d'une fourmi. Image.

Voici quelques foumis fossiles extraites du cd-rom :


Le cd-rom LES FOURMIS présente des découvertes UNIQUES !



Les images présentées ici sur la page Internet sont de "mauvaise" qualité.
Si vous envisagez une publication, vous pouvez recevoir gratuitement les
vues souvent mieux photographiées en haute résolution...


 


Pour ceux que les fourmis passionnent, n'oubliez pas de visiter
le Jeu Concours AMBRE (sur le cd-rom du même nom).
L'énigme et la grande résolution myrmécéenne !!!
Le concours scientifique est entièrement gratuit.











L'examen des fourmis par la focale des syninclusions...
 







L'examen des fourmis par la lecture taphonomique des fossiles de l'ambre...














Le comportement des fourmis de l'ambre: 1/3, 2/3, 3/3.

Et, le concours scientifique : Le Mystère de la Chambre Jaune.





























      La vérité des peuples de fourmis s'acquiert par l'interrogation et l'observation; l'homme ne l'invente pas. Grâce à l'ambre, le voyage initiatique à cette époque où le myrmécologues n'existe pas encore, vous montrera toute la beauté de cette biosphère dorée, de "Miel et de Vie". Le monde ambré et antique de la fourmi est plus qu'une image sérieuse qu'il convient de regarder sous un angle nouveau...

      Les forêts contemporaines de résineux sont un autre merveilleux voyage de rencontre des fourmis. Le cd-rom : Les fourmis vous invite à découvrir les unités paysagères où l'on découvre de surprenantes dispositions. On peut apercevoir un champignon, (une petite girolle !) sur le dôme d'aiguilles le plus haut qui constitue le toit de la maison d'une énorme colonie de fourmis rousses des bois… Ainsi donc, une observation attentive des richesses de la nature s'impose !




Le dôme d'aiguilles où vivent les fourmis avec ...




      La vérité des peuples de fourmis s'acquiert par l'interrogation et l'observation; l'homme ne l'invente pas. Grâce à l'ambre, le voyage initiatique à cette époque où le myrmécologues n'existe pas encore, vous montrera toute la beauté de cette biosphère dorée, de "Miel et de Vie". Le monde ambré et antique de la fourmi est plus qu'une image sérieuse qu'il convient de regarder sous un angle nouveau...

      Les forêts contemporaines de résineux sont un autre merveilleux voyage de rencontre des fourmis. Le cd-rom : Les fourmis vous invite à découvrir les unités paysagères où l'on découvre de surprenantes dispositions. On peut apercevoir un champignon, (une petite girolle !) sur le dôme d'aiguilles le plus haut qui constitue le toit de la maison d'une énorme colonie de fourmis rousses des bois… Ainsi donc, une observation attentive des richesses de la nature s'impose !




Une petite girolle !





Quelques extraits du cd-rom : Les fourmis.




Présentation de l'auteur.
Une pièce d'ambre contenant 88 fourmis a voyagé dans l'espace !
L'ambre jaune, une réalité accessible qui raconte l'histoire du groupe le plus vaste représenté sur Terre.
L'ambre, un Fossile contenant des fossiles.
L'ambre restitue la vie des fourmis.
La morphologie des fossiles pour suivre l'évolution des fourmis ?
La fourmi française de Charente-Maritime, 96 M.A. est, pour l'instant, la plus vieille du monde.
L'apparition puis la diversification rapide des fourmis.
Des fossiles uniques de fourmis.
Les plus vieilles fourmis connues sur terre, retrouvées dans des ambres de France, auraient eu... des prédateurs; des araignées !?...
Les fourmis incluses dans les résines fossiles sont-elles récupérables ?
Une guerre ambrée ?
Résolument résine !
A quel niveau peut-on étudier les fourmis ?
"Superorganismes", "Super-colonies",... bref, que du super compliqué !
L'idiosyncrasie et les forces de régulations collectives ?
L'entité : fourmi... Et la morphogenèse des structures myrmécéennes !
L'odeur pour appréhender les maîtres du monde ?
"ANT-Errements"... des maîtres du monde !
Où résident les réussites...
"Biosphères" et "Noosphères" Ambrées ?
Tout est toujours parfait ?
Toutes sociales ...
Au sein de l'écrin d'ambre,...
Fourmis et fleurs pour réviser les exégèses catastrophiques...

Le diaporama des fourmis de l'ambre.

Une idée d'Anticipation ? (Ant-ici-passion)

Lire le contexte de ce sujet et une présentation
du dossier
Ant-ici-passion


(Ant-ipode de la vérité : Le Dogme)
Du Progénote à la sphère d'ADN, au moins cent millions d'années et autant d'inconnues.
L'enfant et l'homme de science confrontés à l'insecte.
Pourquoi, la fourmi, cet insecte est-il si hermétique à l'interprétation ?
L'ADN sphérique myrmécéen.
Le dossier ANT-ICI-PASSION.

Ant-hologie de l'auteur.
Comprendre les fourmis de l'ambre ?
Pour comprendre les fourmis de l'ambre il faut étudier les espèces actuelles.
Certaines inclusions fossiles sont plus "précieuses" que d'autres...
Certaines inclusions fossiles sont plus "altérées" que d'autres...
La position de la fourmi, figée dans la pierre d'ambre…
Le Mystère de la Chambre Jaune (Concours scientifique)
Le Mystère jamais évoqué de la Chambre Jaune !
(Les preuves d'un vrai mystère. Une annexe au concours scientifique).

Le fossile d'ambre Jorge Caridad contenant les 88 fourmis a voyagé dans l'espace avec Pedro DUQUE !

Ant-hologie.
Le catalogue du savoir faire en 31 leçons.

Ant-isocial sur mon terrain ??? Oui, assurément ! Et, d'ailleurs touche pas à mes fourmis !
Le Morvan, mouroir programmé des fourmis des bois ?
Le suicide des sylviculteurs par le meurtre des fourmis !?
La fourmi des bois, c'est l'arbre qui cache la forêt !?

La fourmi en exposition.
La réalisation de la prise de vue des fourmis.
La Technique Macro des fourmis de l'ambre.
La myrmécologie laborantine.
Le commerce pour renouveler la mortalité de vos élevages ?
La myrmécologie "de salon".

88 fourmis dans l'espace.

La Fourmi à l'Ambre et à l'Environnement (le bio-indicateur).
Consensus dans l'observation des faits, ... et, consensus dans les mesures !
Vous souhaitez visiter la forêt ?
La Montagne Noire, le sanctuaire devenu le mouroir des fourmis des bois !
La fourmi, le bioindicateur de la santé de l'écosystème forestier.
La fourmi est un bio-indicateur, mais, les évaluations sont difficiles...
En l'état actuel des choses, chez la fourmis, tout évolue trop vite !
La fourmi, le bio-indicateur de la qualité de l'environnement n'est déjà plus qu'un souvenir !

Un Eden où existe la fourmi : la perfection de l'écrin d'ambre...
La Fourmi et les pesticides.
Examiner l'environnement par le biais de la fourmi,... c'est possible...
La molécule incriminé aujourd'hui est le Fipronil !
Une seule molécule est alors incriminée ?!…
Des lois pour protéger les populations entomologiques des pesticides !
Une liste non exhaustive de coupables est quand même dressée…
L'histoire des pesticides...
La systématique a éloigné l'entomologiste d'une réalité tangible...
La nécessité d'une pensée nouvelle (sans jugements de valeurs).
Vous souhaitez vous débarrasser des fourmis ?

ANT-tente cordiale "Fourmi-Puceron".

Le vocabulaire et l'anatomie de la fourmi...
Les caractères principaux d'identification des quatre sous familles les plus représentées en Europe.
Les ressources du web (les labos).

Visualiser les photos du cd-rom.

Bibliographie.


... / ...






Image extraite du cd-rom, le formicage chez les chats !







Les photos d'art du cd-rom !...

La pigmentation des fourmis commence généralement à l'intérieur du cocon (= pupe). Après quelques minutes, le jeune adulte encore très pâle émerge de son enveloppe protectrice, souvent assisté par des ouvrières. Ici, la jeune fourmi des bois (fourmica rufa), suspendue à une brindille, est encore très claire… Seul l'abdomen est pigmenté. La fourmi juvénile est à peine éclose du cocon, et c'est sans doute pour cette raison que le "bébé fourmi" ne bouge pas et que la photographie est assez jolie.







Quelques travaux de l'auteur relatifs aux fourmis :





1996-1998 Le concours scientifique : Le Mystère de la Chambre Jaune

2004-2005 L'exposition au Musée d'Histoire naturelle du Mans : L'empreinte du Vivant

1995-2000 L'invention d'une technique photographique

2000-2008 Etude et recherches des plus vielles fourmis du monde. 2008 contributions iconographiques
pour l'exposition "Les termites et les fourmis - deux sociétés - deux mondes", Palais de la Découverte.




Une fourmi dans les ambres français !

Une exposition consacrée aux fourmis à partir des découvertes de l'auteur !


L'ambre exposé au Musée Vert
© 2004 Eric GEIRNAERT       L'ambre exposé au Musée Vert
© 2004 Eric GEIRNAERT       L'ambre exposé au Musée Vert
© 2004 Eric GEIRNAERT      




En cliquant sur les petits ambres, ci-dessus, vous verrez que
le sujet des fourmis antiques de l'ambre a été utilisé pour
agrémenter de très belles expositions dans les musées !





L'auteur, passionné par les fourmis
observe l'ambre depuis plus de 20 ans...




Catégorie / URL / Titre / Auteur / Langue / Descriptif

Catégorie : Nature, Paléontologie, Environnement, Images d'art
URL : http://seclin.tourisme2.free.fr/cd_des_fourmis.html
Titre : Les fourmis
Auteur : Eric GEIRNAERT
Langue : Français
Descriptif : Le peuple des fourmis, une photothèque et de nombreux articles consacrés aux merveilles de ces insectes enfin disponible sur cd-rom.



Le cd-rom FOURMIS est disponible sur demande par correspondance à l'adresse : eric.ambre.jaune@hotmail.fr



Les fourmis et le piège d'ambre




Les photographies exclusives
publiées sur le cd-rom Les FOURMIS
sont d'une qualité professionnelle.






Vous avez une pièce d'ambre qui contient des fourmis et vous souhaiteriez lire un commentaire ?
Présentez votre fossile à eric.ambre.jaune@hotmail.fr et regardez cet exemple publié au forum.



La grande histoire des petites fourmis pourra devenir LA belle et grande image (16Mo) !






Pour visiter le cd-rom Insectes Art et Images    
"Si que le cd-rom y parle
que des fourmis
y faut que j'vais voir
celui des insectes !"





Le commentaire le plus chaleureux d'un
photographe spécialisé en Macro des insectes :

This is a incredibly wonderful image, showing excellent composition,
fantastic details, and fabulous lighting and color !
Again, ....
.... wonderful image you have here that really appeals to the eyes !!!
Michael Brown





- © 2002 Les travaux de l'auteur -

Contact E-mail Auteur : eric.ambre.jaune@hotmail.fr